Ampli home cinéma : comment faire le bon choix ?

boutons reglage home cinema

L’amplificateur home cinéma est le cœur de toute votre installation. Son rôle est de gérer tous les types de formats audios, puis de redistribuer la bande sonore de vos contenus. Elle est alors redirigée vers les différentes enceintes qui composent l’installation. C’est d’ailleurs ce qui justifie son appellation d’amplificateur. Il existe aujourd’hui sur le marché, de nombreux modèles d’amplis home cinéma. Quels critères considérer pour faire le meilleur choix ?

La puissance et le nombre de canaux

Un appareil comme l’ampli Denon pour home-cinéma est capable d’alimenter de multiples enceintes. La moyenne sur le marché est de 5 enceintes, mais certains modèles peuvent aller bien au-delà. Ils peuvent ainsi alimenter plus de 7 enceintes, et 2 caissons de basse. Pour une alimentation simultanée de ces éléments, la puissance de l’appareil doit être supérieure à celle d’un ampli hifi classique.

Les modèles du marché délivrent une puissance située entre 5×70 et 5×110 Watt. La puissance totale avoisine donc les 500 watts en tout. Prenez donc en compte la puissance lors de l’achat d’un ampli home cinéma.

La connectique

installation home cinema ecrans enceintes

La puissance et le nombre de canaux ne font pas tout. Vous devez aussi vous intéresser à la connectique dont est pourvu l’ampli home cinéma que vous comptez acheter. En général, vous aurez droit à du HDMI qui se décline comme suit :

  • HDMI 1.3 et 1.4 : ce sont les versions que vous retrouverez majoritairement sur le marché. Les images peuvent passer en Haute Définition, comme les bandes-son ;
  • HDMI 2.0 : cette version remplace les anciennes, et est indispensable pour faire passer des images en HDR ou UHD. Assurez-vous que l’appareil soit équipé d’un connecteur HDMI 2.0 pour profiter de tout son potentiel.

Même si votre appareil est en HDMI 2.0, vous pouvez le relier à un HDMI 1.3. Physiquement, ces différents connecteurs n’ont aucun point de dissemblance. Le seul hic est que vous ne pourrez pas jouir du HDR, mais seulement du Full HD.

Le décodage audio

De nombreuses possibilités existent pour encoder la piste audio d’un Blu-ray. Les principaux facteurs sont :

  • Le nombre de canaux ;
  • La qualité de restitution visée.

L’avantage avec la technologie actuelle est que les formats dans leur grande majorité sont lus par les amplificateurs. Cela favorise aussi l’émergence de nouvelles normes. C’est ainsi que le Dolby Atmos permet aujourd’hui l’ajout d’enceintes pour renforcer l’immersion sonore de plusieurs façons. Lors du choix de votre ampli home cinéma, vérifiez donc les différents formats pris en charge. C’est aussi le meilleur moyen d’éviter de se retrouver limité dans l’agrandissement de votre installation.

Le décodage vidéo

décodeur vidéo avec enceintes

En dehors des différentes connectiques, tous les amplificateurs n’ont pas le même type de traitement. Certains appareils ne prennent en compte que le signal sonore, et laissent de côté celui de la vidéo. Ce dernier est alors transféré tel quel au téléviseur. D’autres modèles sont dotés de circuits pour traiter la vidéo, et mieux rendre l’image. Une mise à l’échelle peut même être faite au besoin, toujours pour améliorer le confort et la qualité de l’image.

Il s’agit donc de l’upscalling. Cela permet l’affichage d’une image qui n’est pas en HD sur une TV HD sans perdre de la qualité. De la même façon, une image en Haute Définition peut être affichée sur un téléviseur UHD. Quant à l’UHD (4K), tous les amplis home cinéma ne sont pas compatibles. Ce sont surtout les modèles en HDMI 1.3 ou 1.4. D’autres comme les HDMI 2.0 ne rencontrent absolument pas ces problèmes, et ont même un circuit de mise à l’échelle.

Certains appareils font transiter le signal UHD, mais sans le traiter. Pour avoir le meilleur rendu sonore, vous pourriez alors miser sur un ampli home cinéma qui ne traite que l’audio. Par contre, les cinéphiles ne pourront pas se passer d’un modèle compatible avec l’UHD. Il doit aussi être équipé d’un circuit pour traiter, et mettre à l’échelle l’image.